Rechercher dans ce blog

mardi 27 février 2018

La solidarité entre auteurs, lecteurs, blogueurs, trapézistes, etc...

Solidaires, les artistes ??


À première vue, les deux mots ne vont pas très bien ensemble hein ?

Il est très très rare de voir un acteur connu vanter le film d'un autre, ou de lire sur un journal que tel écrivain encourage fortement ses lecteurs à découvrir un autre auteur inconnu de sa maison d'édition.
Alors sommes-nous des chiens à ce point, je vous le demande ??? (c'est méchant pour les chiens, oui, pardon.)


Aimons-nous les uns les autres bordel de merde !!


_ Mais quelle grossièreté, petite sotte va !!! 

Pour ma défense, je tiens cette citation d'artistes très drôles. Et c'était drôle quand eux, l'utilisaient. Voilà voilà. Passons vite à autre chose.

Donc, je n'hésite pas, je lève mon bouclier et j'affirme, oui, j'affirme : "il faut faire quelque chose !!" Ah ah même pas peur !

_ Baisse ce couvercle à salade, et dis-nous ce qu'il faut faire.

J'y viens, j'y viens. 
Une personne intelligente de Twitter a récemment proposé une initiative, qui a agi telle une révélation !! (oui, parce que ça m'arrive d'en avoir de temps en temps. Rarement, ok.) Ça s'appelle #balancetonblog. (au lieu de #balancetonporc, vous avez saisi) Le but étant de se lire les uns les autres, et de partager à son propre auditoire les blogs des autres personnes. Quand je vous disais que c'était intelligent et noble ! 

L'espoir est là, mes amis ! Si cela fonctionne entre blogs, je me dis que cela peut aussi fonctionner pour tous les secteurs ! Mais oui ! Non, n'applaudissez pas, ça me gêne.



#Balancetoncollègue


Bon, ok, dit comme ça, ça fait un peu "balance ton collègue au patron parce que tu l'as vu manger des Pépitos en douce sous son bureau". Il nous faudrait donc quelque chose de plus mignon :

  1. #promeustoncollègue. Mmmmh le verbe promouvoir est quand même assez moche, il faut bien le dire.
  2. #partagetoncollègue. Là c'est une invitation à toutes autres choses dont je n'ai aucune envie de parler avec vous.
  3. #lumièresurmoncollègue. Forcément, vu le niveau des deux précédents, celui-ci reste le meilleur jusqu'ici. 

#lumièresurmoncollègue


Ce serait pas super sympa si tout le monde se mettait à encourager son homologue ?? 
Imaginez un écrivain super célèbre tweeter : "j'adore Ena L, quel style, quelle gouaille, j'ai hâte de lire ses prochains romans". Sérieux, ce serait pas la meilleure des promos du monde ? Tous ces artistes déjà tellement connus n'arrêteront pas de vendre pour autant, car tout le monde les aime, mais le coup de pouce aux nouveaux serait juste magnifique. Et entre nous, l'artiste célèbre verrait encore sa cote de popularité augmenter, parce que wahouuu quelle générosité de sa part ! 

_ Oh ! Elles sont bien belles tes idées, Gandhi junior, mais on fait comment dans la réalité ??

Eh bien... j'en sais rien, vous vous démerdez ! Non, je plaisante, restez !!
L'idée, c'est de commencer doucement. Twitter est pas mal pour ce genre de chaines. Encore faut-il que tout le monde la suive, parce que de mon côté, je suis une illustre inconnue et il me faudra des années avant d'atteindre une notoriété (20 fans dans un an peut-être ? Allez 30, soyons fous !)

On dirait donc que je vais devoir me reposer sur tous les Twitteriens (ça se dit ça ?) qui voudront bien partager les semblables qu'ils apprécient à leurs propres followers. 


Ooooooooooh eeeeeeh !!!!


C'était un appel à vous tous, les amis ! 

Si vous êtes blogueurs, mettez en lumière les collègues dont vous aimez le blog ;

Si vous êtes écrivains, mettez en lumière vos semblables dont vous aimez les romans ;

Si vous êtes chanteur, mettez en lumière vos collègues dont vous appréciez les chansons ;

Si vous êtes acteur, mettez en lumière les semblables qui débutent et qui vous touchent ;

Ca fonctionne pour tous les secteurs, toutes les activités, on peut tous le faire, même à notre petit niveau. Il faut juste montrer l'exemple !

Petite particularité du monde des écrivains


Celui que je connais le mieux évidemment. Je ne me voyais pas vous parler de maisons de disques, parce que je chante seulement pour mes enfants et pour mon pommeau de douche.

L'une de mes maisons d'édition, et je la cite parce qu'elle a tout compris : Anyway éditions, travaille en ce moment même avec ses auteurs pour que la solidarité s'instaure déjà entre nous. En partageant sur Facebook les romans de nos collègues, par exemple, ou en partageant leur actualité. C'est déjà une belle avancée quand on connait le milieu très fermé et un peu hautain que sont les maisons d'édition, il faut le dire.

_ Com-ment ?! Je dois appuyer sur ce petit bouton de partage, qui me prend 2 secondes dans ma journée, pour mettre en avant un autre auteur que je ne connais même pas ??? Jamais !!!! Hors de ma vue vilaine inconnue !!

Un petit bouton de partage. Deux secondes dans nos vies.
#lumieresurmoncollegue
Tout est dit, il me semble.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire