Rechercher dans ce blog

dimanche 25 février 2018

Les réseaux sociaux et l'artiste

Les réseaux sociaux 

Vous avez vu ? J'ai titré cet article du mot "artiste", et en plus, je le souligne, j'ai vraiment dû prendre la grosse tête pendant la nuit ! 
Bref ! Les réseaux sociaux ! Vaste question n'est-ce pas ? Mais incontournable. 

Sois sociable merde !!

Pardon pour la vulgarité, mais c'est un peu ce que tout le monde essayait de me dire quand j'étais ado, et ensuite jeune adulte, enfermée dans ma bulle, satisfaite de ma vie, et peu désireuse de faire des expériences ou d'autres rencontres que mes amis d'enfance. Ma famille n'aurait jamais dit ce genre de choses, mais ils le pensaient forcément. Et à leur place, je me serais un peu inquiétée aussi, reconnaissons-le ! 

Il n'empêche, malgré mon manque de curiosité envers le monde qui m'entourait, j'ai réussi à être heureuse et à construire ma famille. Il a forcément fallu que je m'ouvre un peu, avec le temps, la vie adulte oblige à certains compromis, toutefois je suis partisane de ne pas m'embarrasser de gens toxiques, qui veulent assombrir ma bulle enchantée.
Voilà, c'est dit. Ouste les indésirables !!!
Je dois être un peu sadique sur les bords mais ceux qui font des histoires, ou monopolisent la conversation doivent être éliminés aussitôt, par pendaison ! Non là je déconne.

Sociable ok, mais comment ?

Alors voilà, pour les feignasses dans mon genre, il y a ce que l'on appelle les "réseaux sociaux". Pas trop fatigant, on n'a même plus à bouger de chez soi pour communiquer avec des gens du monde entier, super ! 

Bon, j'ai un compte Facebook depuis quelques années, comme tous les "ni vieux ni jeunes" de mon espèce. Mais autant dire que ce n'est pas sur ce réseau social que je vais agrandir mon cercle de potes virtuels. On y trouve essentiellement la famille, les amis, et les vieilles connaissances d'école qu'on adore observer pour voir ce qu'ils sont devenus, et surtout s'assurer que les pestes de l'époque aient moins réussi que nous. (Oh allez faites pas les innocents, on le pense tous ! Non ? Bon ben alors c'est que je suis vraiment une sadique, préparez la corde !!!)

Donc, not Facebook ! Même pour mon compte auteur, qui regroupe surtout tous les écrivains de mes maisons d'édition. Sympa le petit clan, on se donne des coups de pouce mutuels sur la promo, mais ça s'arrête là.

Twitter, Snapchat, Instagram...

Il a bien fallu en choisir un. Instagram ne me tentait pas, et Snapchat... je ne savais pas ce que c'était il y a encore quelques jours, et je n'ai toujours pas vraiment compris à quoi ça servait. Oui bon hein, ça arrive d'être à la traîne.

J'ai donc opté pour Twitter. Le fonctionnement n'est pas très compliqué et on s'y fait vite. C'est même amusant de voir tous ces gens différents tweeter. Je me suis abonnée à tout un tas de profils intéressants, des auteurs, des blogueurs, des booktubeurs (je ne savais pas non plus que ça se disait avant de le voir sur Twitter mais soit, booktubons à fond !), des passionnés de mangas (oui ça c'est pas pour le travail, c'est pour moi et ma passion du Japon. Et on ne rit pas, je parle japonais s'il vous plait alors hein, ça vous en bouche un coin ?!! _ Ça te sert à quoi dans la vraie vie ? _ A que dalle, mais je le parle voilà ! じ込めますVoilà je vous laisse chercher la définition ! Parenthèse infinie terminée.), donc je me suis trouvée plein de profils hyper sympas avec qui faire connaissance peu à peu.

J'ai rencontré pas mal de gens vraiment sympas sur Twitter, ça m'a moi-même surprise. Je croyais que c'était rempli d'ados attardés et non ! J'y trouve un vrai humour, un vrai fond, de vrais passionnés. Tout n'est pas bon à prendre, mais on s'en fout un peu, personne ne nous force à lire.

Les trois choses qui craignent sur Twitter

  1. Les gens qui ne répondent pas quand on leur met un petit mot gentil. Et ceux bien sûr qui ne s'abonnent pas chez toi alors que tu n'hésites pas à aimer régulièrement leurs tweets.
  2. Les jeunes qui parlent en mode sms, wesh yo gros, et que je ne comprends absolument pas ! Je trouve que c'est de la discrimination envers les vieux, honte à vous, les jeunes !
  3. Et bien sûr, les tweets hyper intimes, voire gênants. Certaines personnes n'hésitent pas à balancer leur vie entière : "aujourd'hui j'ai mangé chinois c'était pas bon, j'ai plus faim", riez pas, je l'ai vraiment vu ! OU "je me sens trop mal, j'ai envie de mourir, personne ne m'aime", celui-là il ne donne pas envie de rire, il donne surtout envie de crier à cette âme en peine : va voir un psy, des vrais gens qui t'aiment, parce que Twitter c'est pas franchement l'endroit pour déballer ses problèmes, les vrais, je précise. Nous on est là, de l'autre côté de notre écran, et on se dit mince, qu'est-ce qu'on peut faire pour toi ? On te connait même pas ! Non, vraiment, les problèmes de couple, les rendez-vous gynéco et les écrits suicidaires, oubliez !
Bouuuuuh la méchante fille !!!!! Elle ne s'intéresse ni à la bouffe chinoise ni à notre profonde tristesse !!!!!

J'assume, les gars, j'assume.

La vérité sur Twitter

La vérité, c'est que j'aime bien. J'ai trouvé une communauté, petit à petit, des gens que j'aime bien lire, qui me font rire, qui me font connaître leur univers, et c'est très plaisant.

Puisqu'on peut faire de la pub sur nos blogs (eh je fais ce que je veux, le lecteur !), j'en profite pour vous conseiller un blog super sympa que j'ai découvert, avec des chroniques variées sur les bouquins, les séries, et j'en passe, tenu par deux filles vraiment vraiment chouettes, qui manipulent les mots avec une finesse rare. Je mets le lien sur mon blog, mais en attendant le voici :

http://akschronicles.over-blog.com/

N'hésitez pas à me rejoindre sur Twitter (bon t'arrêtes la pub, la sadique ?!)!! A bientôt !!!

1 commentaire:

  1. Je ne vois pas ces contraintes dans Twitter, c'est pour moi, le réseaux social qui m'a le plus apporté par rapport à mon blog. On y voit vite se former une véritable communauté, et c'est très agréable. C'est plutôt les polémiques en rapport avec les blogs, qui me chiffonnent un peu, personnellement, aha. :)

    RépondreSupprimer