Rechercher dans ce blog

jeudi 15 mars 2018

Point sur mon troisième roman

Les avancées du roman


Je vous avais promis de vous tenir au courant sur les retours que j'avais à propos de mon troisième roman, qui je le rappelle pour ceux qui n'ont pas suivi (toujours les mêmes, ceux du fond), se trouve actuellement entre les mains des différentes maisons d'édition. 


Que pasa ??


Très bonne question de moi-même, merci de l'avoir posée.
Eh bien, le bilan de mon dernier article faisait état de 4 refus (ou 5, je ne sais plus) et d'une proposition. J'avais répondu non à ce contrat, qui ne correspondait pas à mes attentes. 

Bilan de 14h50 (le jour parait plus important, oui, mais j'aime bien mettre l'heure, je me démarque, c'est mon petit côté original !) : 7 refus, et 3 propositions. C'est pas si mal pour commencer non ?

Deuxième contrat : plutôt pas mal, fallait l'avouer, mais problème de date de parution, enfin bref ça n'allait pas, et j'ai plutôt bien fait au final parce l'éditeur s'est avéré bien moins sympa quand j'ai commencé à lui expliquer pourquoi je déclinais l'offre. Il aurait sans doute préféré que je lui fasse une petite danse du ventre et que je le remercie pour la fin des temps ! 
Eh oh l'éditeur, quand on répond non gentiment, ça ne sert à rien de jouer les vexés et de mal le prendre, c'est tout petit tout petit, cette réaction, pas digne de vous hein !

Troisième contrat. Je n'ai pas longtemps hésité malheureusement. 

_ Oh non mais l'autre, elle fait la fine bouche en plus !! Tu veux pas qu'on te paie pour ton boulot aussi ?! 

En fait, si. Un peu. 

Bref, le troisième contrat me semble, comment dire ? Pas bien. 
J'aime bien me renseigner avant et prendre le temps de le lire et de tout déchiffrer. Parce que les éditeurs font style qu'ils nous envoient des contrats type, pareils pour tout le monde, mais que neni !! (oui, en vrai, je viens du XVIIIème siècle). Ils ont tous leur petite particularité bien roublarde ! (encore un mot pour vous, amis du XXIème !)
Et ce contrat en particulier me parait peu avantageux. Le problème majeur, c'est ce droit de préférence totalement vague, qui ne me permettra pas de proposer mes romans à un autre éditeur. Sauf que moi, j'en écris un actuellement, et je veux pouvoir le proposer le plus vite possible et à qui je veux. Bon, je l'avoue tête basse, je ne ferais pas la difficile sur ce droit avec les grosses maisons, qui pourtant m'envoient balader à coups de vents indifférents, mais que voulez-vous, nous les auteurs devons être un peu masochistes sur les bords !


Flash spécial


On me dit dans l'oreillette qu'Ena L a reçu une nouvelle offre à l'instant même ! C'est incroyable chers téléspectateurs, nous assistons à un moment historique !!

J'exagère, vous trouvez ?

C'est pourtant bien vrai. Pendant que j'écrivais cet article, nouvelle offre dans ma boite mail ! Yeaaaah !!! J'attends désormais le contrat pour me prononcer, nous verrons bien.

Je suis énervante ?? Un peu là, moi à votre place, j'aurais aussi envie de me baffer. C'est chiant un auteur qui a de la chance (un peu). On est tous pareils, on félicite à tour de bras mais dans le fond, ça nous saoule un peu. "Pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiii elle et pas moiiiiiiiiiiiiiiiiii ????"

Que le Monde se rassure ! Rien ne dit que je ne vais pas me planter dans le choix du contrat hein ! Je peux encore tomber sur un charlatan, ou pire : quelqu'un qui me vendra du rêve et qui ne me fera aucune pub ! Et je peux aussi ne plus jamais recevoir d'offres après celles-ci !

Heureusement pour moi, rien de tout cela ne me touche, vous savez. Monde des Bisounours les amis, Monde des Bisounours ! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire