Rechercher dans ce blog

dimanche 17 juin 2018

La critique

La mauvaise critique, bien sûr


Aaaah les commentaires du lecteur, une source de joie et aussi de terribles doutes !! 
Quand on est écrivain, on n'a pas le choix : il faudra, à un moment ou un autre, affronter la critique.
Susceptibles s'abstenir !!!


Le commentaire sur Amazon, Fnac, etc.


Vous devez vous dire : qu'est-ce qu'elle en sait cette naze d'Ena, elle n'a pas encore un seul roman en vente ? Oui bon, c'est vrai, mais en juillet et en septembre, je pourrais prétendre faire partie de votre cercle, mes amis !

Sur les réseaux sociaux, je vois tellement passer de captures d'écran à propos de classement de livres sur Amazon, qu'il est évident que l'opinion du lecteur, affiché sur des sites populaires, est important. Et puis c'est bien normal hein, si les commentaires sont bons, l'acheteur potentiel se posera moins de questions avant de cliquer !

Mais dans le cas de très mauvais commentaires, du style : "roman à chier, l'auteur devrait changer de métier", (ouais c'est dur !) comment réagir ? 

À vrai dire, notre seul moyen d'action réside en nous-mêmes parce que le commentaire n'est pas effaçable.

Zen attitude recommandée et une grande maîtrise du souffle du dragon.

Vous ne connaissez pas le souffle du dragon ?? (_tu dis trop de conneries, Ena, on fait même plus attention) On inspire profondément et on lâche tout un tas de flammes d'insultes, tout d'un coup !
Ça va mieux ensuite mais faites gaffe de pas le faire devant les gens hein ! Ça pourrait être mal pris.




Oui, les gens aiment critiquer votre style, vos personnages, votre intrigue, et le dire au monde entier ! C'est pas drôle sinon !

Certains se démarquent avec des fautes d'orthographe à tous les mots (mes préférés ! On a clairement le droit de lire et commenter, mais quand on est moyen en français, on se fait corriger avant de publier sa critique hein, sinon c'est comme se moquer du gars qui s'étale par terre, quand on vient soi-même de se prendre une vitre ! Je sais, cette comparaison est à retenir.), quand d'autres vont employer de belles phrases pour te descendre en flèche.

Pourquoiiiiiiii tant de haine ??? Je ne suis qu'un pauvre écrivain pas connu, sans argent et je ne demande rien !!! 
Eh bien, il faudra s'y faire, l'humain est parfois cruel, il écrase les petites fourmis et s'en félicite !

Pour vous rassurer, dites-vous que les plus grands écrivains reçoivent aussi des commentaires méchants et sans fondements. Allez faire un tour sur un bouquin de Musso, Levy, Cornwell, Crichton, Chattam, vous trouverez une pléiade de méchancetés qui feront passer les vôtres pour une blague ! 

Les retours d'éditeurs


Rassurez-vous, la plupart des éditeurs ne vous répondront pas. Ou bien avec une lettre-type fade et non personnalisée pour vous signifier que votre manuscrit est désormais dans la poubelle, ou auréolée d'un cercle de café, sur un bureau quelconque. (_ C'est censé rassurer ça ??)

Mais quand certains vous répondent, ces critiques-là sont douloureuses.

On se casse les pieds à écrire notre beau roman, à l'envoyer à Mister l'éditeur qu'on admire, et là, réponse du dieu du livre : "Je vous remercie de l'intérêt que blablabla phrases courtoises (oooh ils ont l'air trop sympas !!), mais nous ne publierons malheureusement pas votre manuscrit. Nous avons trouvé le style fluide et intéressant, mais nous n'avons pas accroché avec les personnages, et l'intrigue nous a semblé peu originale, voire creuse. Nous espérons que blablabla phrases courtoises (je vais vous la faire bouffer votre courtoisie de merde !!)"

Ouais, c'est dur d'entendre ça alors qu'on se serait contenté d'un "non merci".
C'est tellement poli que c'en est dégueulasse ! 
Parce que forcément, venant de professionnels, on se dit que leur avis est universel et que tous les autres vont nous rejeter de la même façon. Et on remet en question notre bouquin entier !
Si on a tout misé sur l'intrigue et les personnages, on peut se tirer une balle tout de suite ! 

Heureusement, les amis, vous avez face à vous (tout près de l'écran parce que je suis très myope et astigmate, oui, ça fait beaucoup pour une même personne) madame Bisounours, la reine du "j'en ai rien à foutre de leur avis à la con" ! C'est exactement ce que j'ai pensé chaque fois que j'ai reçu ce style de réponses, et j'en ai eues ! Pour tous les livres qui sont finalement édités d'ailleurs. 
Ce qu'un éditeur va détester dans votre livre, un autre le soulignera comme une preuve de  votre talent ! Alors, on ne se pose pas de questions et on continue à attendre les réponses. On ne pourra pas plaire à tout le monde les gars, faut vraiment se le rentrer dans le crâne ! (_ eh oh doucement jeune femme !)


Les critiques de nos proches


Ah oui, celles-ci sont difficiles aussi.
On aime forcément nos proches, sinon ils ne seraient pas proches (Vous me direz, il y en a qui sont collants...) Alors entendre que le livre n'est pas à leur goût, c'est un peu comme si on vous disait : "tu es nul, tu n'as pas de talent, tu ne sers à rien dans cette famille, mais bravo pour l'effort". 
Plus le degré d'intimité avec le lecteur est élevé, plus nos attentes sont grandes, forcément.
Les parents, les frangins, les amis proches, le conjoint, tous ont un point de vue qui compte.

Normalement, ils vous diront qu'ils ont aimé, même si c'est faux, juste pour vous faire plaisir, alors pas d'inquiétude.
S'ils vous critiquent sévèrement, rayez-les direct de votre testament.


La critique gratuite sur les réseaux sociaux


Pas la peine de se voiler la face, tout fonctionne avec Twitter, Facebook et les autres (que je ne connais pas, pardon !). Alors on crée un compte auteur et on attend les réactions des lecteurs et des chroniqueurs (très importants les chroniqueurs de bouquins !! Eh les gars, je vous soutiens à fond, je vous aime ! Oui, bon, on a le droit de fayoter un peu...).

Il y aura  : 

  • les gentils, qui vous encourageront, 
  • ceux qui aimeront vraiment (je l'espère !), 
  • et les autres. 

On risque la dégringolade si un chroniqueur populaire poste un avis mitigé sur son blog.

Je vais vous imaginer un commentaire potentiellement probable sur mon bouquin à venir :
"L'auteur a employé beaucoup trop de gros mots à mon goût, ce n'était pas nécessaire. J'ai trouvé le style enfantin, pas assez travaillé. J'ajouterais que le sujet a déjà été traité maintes fois, et que le personnage principal est détestable au point que je n'ai pas souhaité poursuivre ma lecture. Première fois que ça m'arrive en vingt ans, pardon à l'auteur ! " puis petites phrases polies pour se rattraper, genre ce n'est que mon avis blablabla, ça plaira à d'autres blablabla.
Voilà voilà ! Euh... qui veut 5 euros pour aller m'acheter une corde ??
Non sérieusement, ça peut arriver ! (ce genre de commentaires, pas de se pendre hein !)


  • Mauvaise réaction : jouer les victimes, pleurnicher sur notre sort, "personne ne m'aime, bouhouhou je vais tout laisser tomber puisque c'est comme ça et vous serez tous bien contents !" ou pire : s'excuser : " je sais que je ne suis pas aussi douée que certains mais c'est mon premier roman, je vais m'améliorer, pardon !"
  • La bonne réaction ? Après le souffle du dragon, bien sûr, on joue à fond sur le côté rebelle, genre j'ai écrit un roman original qui ne plait pas à tout le monde et tant mieux, j'assume tout,  j'écris pas de la prose, c'est pas un livre pour les chochottes je vous préviens ! Forcément, ça fait déjà plus envie. 
Je répète : on ne peut pas plaire à tout le monde et on n'a peut-être pas non plus écrit le chef d'oeuvre du siècle. 
Donc, on garde la tête froide, la modestie qu'il faut, et... on les emmerde !


Oui, je suis un Bisounours qui s'en carre l'oignon d'à peu près tout et je vais vous dire : c'est super reposant !! Faites comme moi, vivez à fond ce que vous aimez et n'attendez pas trop du reste.




2 commentaires:

  1. Ahah, j'adore ! Super idée d'article ^^ Je suis vraiment d'accord, on ne peut pas plaire à tout le monde, et tant mieux ^^ Bises

    RépondreSupprimer
  2. Excellent !!! Bon courage pour la suite 😉. En espérant que tu arriveras à appliquer ton très bon conseil ... Et sympa la technique du souffle du dragon que j'essaierai quand je m'énerverais après mes gosses.... J'écris pas 😂

    RépondreSupprimer