Rechercher dans ce blog

vendredi 1 juin 2018

Qu'est-ce qu'il a mon pseudo ???

Le pseudonyme de l'auteur


Figurez-vous que je me dois de réfléchir à un nouveau pseudo en ce moment-même. C'est l'occasion ou jamais de discuter de l'importance de ces noms d'auteurs.
Je vous en parle ? (_ Ben ouais, puisqu'on est là, Ena, grouille-toi !)


Pourquoi un pseudo ?


Soyons sérieux deux minutes, ce n'est pas du tout une question de discrétion : les gens qui ont un nom cool ne vont pas en changer, mais les autres sont obligés ! On veut être cool nous aussi !!

Comment choisir ?


Un bon pseudo, c'est un peu comme le titre d'un roman ou d'un film, ça peut vendre du rêve... ou pas.
Soyons sérieux deux minutes (oui je me répète, j'ai le droit !), une auteure qui s'appelle Pépite Labique, a peu de chance d'attirer le lecteur ! (Attention, minute "je me protège" : Toute coïncidence ou ressemblance avec des personnages rééls n'est ni fortuite ni involontaire. Ce récit est une oeuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.)

Bref, il faut essayer de trouver la bonne combinaison, un truc pas trop court, ni trop long, qui n'aurait pas déjà été pris par quelqu'un bien sûr ! Évitez de vous appeler Voltaire, Racine ou Musso, ce serait moyen. Malin parce que l'acheteur pourrait se planter en mettant votre bouquin dans son panier, mais ça reste moyen niveau intégrité !

N'empêche qu'on a l'impression, en regardant le nombre d'auteurs sur Amazon, que tous les bons pseudos sont déjà pris.

Comment j'ai choisi le mien ?


C'est un secret, sinon vous n'allez plus m'appeler Ena, et c'est nul ! (oui cette réflexion est anti informations, anti sympa, et anti maturité. J'assume totalement !)

En revanche, je peux vous dire que ma dernière maison d'édition, Harlequin donc, m'a demandé de rajouter un nom derrière Ena L. C'était trop court selon eux. Bon, OK, je ne suis pas contrariante !

Autant vous dire que j'ai dû me creuser la cervelle, parce que mon pseudonyme, Ena L, je l'ai depuis que j'ai 16 ans (et je n'avais pas autant réfléchi à l'époque, j'étais plus obnubilée par "est-ce que Buffy va enfin craquer sur Spike ?" que sur un pseudo accrocheur. J'aurais peut-être  dû sachant qu'une autre Ena me fait de l'ombre ! Pshhhhhhhh vilaine deuxième Ena de talent !!!! File !).

Donc, je me suis mise en quête d'un nom avec du sens, forcément. Et j'avais un impératif : le nom devait avoir des consonances françaises. Pas de chance pour moi ! Parce qu'entre des noms comme Jones et Jaune, il y a un gouffre !

Les méthodes de recherche made by Ena


Dans des cas comme celui-ci, on essaie tout et n'importe quoi pour être originaux. Je ne vous dis pas les horreurs que j'ai inventées. (Ena L. Multicolore, Ena L. Nabilla)

Ensuite, on tente de combiner des personnages de romans, notre deuxième prénom, le nom des enfants, du chien, enfin bref on use des trucs les plus pathétiques comme pour se créer un mot de passe. Ça donne : Ena L 22carbulle83.

Ensuite on tente les jeux de mots pourris : Ena L. Ebelle, Ena L. Descenduciel, Ena L. Adumal, voilà quoi, pas la peine de poursuivre.

J'ai soumis six propositions à l'assistante d'édition (je précise qu'aucun cité ci-dessus ne sont dans la liste, on est d'accord ?), ils se réuniront bientôt pour décider de la sentence.

En espérant qu'au moins l'une d'elles soit acceptable et acceptée. Je vous donnerai donc la bonne combinaison incessamment sous peu.



Les erreurs à ne pas commettre


Monsieur Louis-Gonzague de Cracobourg écrit un bouquin.
Ça vous inspire quoi ?
Moi ça m'inspire un ouvrage à propos de meubles sous Louis XIV, mais sûrement pas un bon roman feel good ! 
Maîtresse Insoumise, on ne se dit pas qu'elle écrit des romans pour enfants, ou alors elle est franchement tordue et là c'est bizarre !

Alors on fait attention hein !

La grande mode est en ce moment à l'américaine. La plupart des auteurs français se mettent à porter des noms ricains. Je n'ai rien contre les ricains, attention, mon frère en a épousé une et il vit là-bas depuis 20 ans (ouais, d'abord ! ), mais comment dire ? Le risque c'est de se trouver noyer dans la masse de noms qui se ressemblent.

Optez pour une langue moins répandue si vous voulez jouer les mystérieux étrangers !

Le pseudo parfait


Y'en a-t-il vraiment un ?? Certains sont-ils meilleurs que d'autres ?
Je n'ai pas vraiment d'avis là-dessus (_ mais pourquoi tu parles alors, Ena qui ne s'appelle même pas vraiment Ena ?!!!), je laisse aux gens le plaisir de se renommer comme ils veulent ! Du moment que le livre est bon !
Point à la ligne, fermer les guillemets qu'il n'y a pas, à bientôt !!!


2 commentaires:

  1. Bonjour toi
    mdrrrrrrrrrrrr j'étais pliée par les combinaisons hilarantes.Tu m'as tuée! Sérieusement, à ce qu'on dit et je le trouve "bien" mon nom civile, mais j'ai opté pour un pseudo qui a un tout de même une corrélation avec ma véritable identité (voilà que me prends pour une super(be) héroïne maintenant!). Pour la discrétion, bah, comme je suis dans un village....et parce que j'ai le genre érotique dans mes 1ers ouvrages.... certains sont comment dire... "Tu écris sur l'érotisme? T'es une femme? Hummmmmmmmmm tu m’intéresses toi tu sais...".... lol bref, protection de mon entourage, et ça me met une certaine distance par rapport à moi et ma gérance de critiques trop virulentes (oui je suis un p'tite nature l'air de rien, et avant d'écrire, on est des être humains + ou - sensible, moi tu as compris c'est le + ^^.... J'attends la suite de ton histoire ^^ comment vas-tu t’appelleras...une naissance ça se faite ! Gros bisous, super contente de tout ce qui t'arrive.Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  2. Excellent article, comme toujours ! :) a quand le one woman show ! :p

    RépondreSupprimer