Rechercher dans ce blog

Cibler les maisons d'édition

L'EDITION


Aaaaah je vous vois d'ici !! Vous baillez déjà !!!
Mais non le monde de l'édition n'est pas fait que de têtes de cheveux gris à lunettes, hautains, qui emploient de grands mots pour vous faire sentir inférieurs ! Nan nan nan ! 



Il y en a évidemment, vous les voyez notamment en réunion, dans des émissions télé que personne ne regarde, mais que vous payez grâce à la redevance audiovisuelle. Mais heureusement, le monde de l'édition s'est considérablement dépoussiéré depuis quelques années.
L'apparition de nouvelles maisons d'éditions, plus jeunes, plus dynamiques, et la démocratisation du livre en général, ont apporté du renouveau.

Autrefois, il était impossible d'envoyer son manuscrit à un éditeur par mail. Aujourd'hui, même certaines grandes maisons s'y mettent (Plon, Denoël, Ring, etc...). Je ne dis pas qu'ils lisent forcément ce qu'on leur envoie, mais au moins, plus besoin de payer des sommes records d'impression et d'envoi, juste pour s'entendre répondre que notre manuscrit ne correspond pas à leur ligne éditoriale de merde ! Pardon, oui, j'ai dit de merde, et j'assume.

La bonne maison d'édition.

Je ne sais pas si elle existe. Certaines s'en rapprochent.
Les grosses maisons, je vous préviens, préfèrent des noms connus, des romanciers qui rapportent déjà, et d'illustres inconnus sans talent, qui ont lu deux "Oui oui" dans leur vie, mais qui sont passés dans des émissions télé stupides que beaucoup d'andouilles ont regardé. Je ne juge personne, attention, mais reconnaissons-le, ces gens-là n'ont rien à faire dans ce monde.
Avec votre joli manuscrit, vous avez peu de chance d'attirer leur regard.

Les moyennes maisons, me direz-vous ? Elles se tentent ! Un peu plus ouvertes, un peu plus tentées de prendre des risques... Encore faut-il qu'elles aient un bon distributeur et un bon diffuseur (j'en reparlerai bien sûr dans un autre article). 

Les petites maisons alors ? Évidemment, ce sont celles qui vous répondront le plus facilement. Ne les rejetez pas tout de suite, certaines sont des pépites qui montent, qui montent ! Il est aussi plus aisé de parler à l'éditeur en personne et de communiquer sur l'après publication. Alors pourquoi pas ?

Vous voulez savoir à qui vous avez à faire ? Tapez le nom de la maison d'édition sur Google et vous aurez un petit aperçu de ce qu'elle est et de ce que les auteurs en disent. 
J'ai reçu pas mal de contrats de telles ou telles maisons dont je tairais le nom, alors n'hésitez pas non plus à me poser la question. Je ne connais pas tout le monde, mais j'ai lu un bon nombre de contrats pourris ! 

Le lien le plus utile.

Allez va, je vous le donne parce que je suis sympa, j'espère que vous ne m'oublierez pas dans vos futures dédicaces sur vos prochains chef-d'oeuvre !


Avec tout ça, j'espère que vous pourrez avancer un minimum.
A très bientôt !!!




2 commentaires:

  1. Merci de trouver agrément à mon "travail". Cordialement,
    Claude Colson

    RépondreSupprimer
  2. Merci de trouver agrément à mon "travail".
    Cordialement,
    Claude Colson

    RépondreSupprimer