Rechercher dans ce blog

Différence entre synopsis, résumé, pitch, lettre d'intention ??

SYNOPSIS, RÉSUMÉ, PITCH ???



Au premier abord, ces termes ressemblent à des questions piège du bac.
Or, quand on veut proposer son oeuvre à des maisons d'édition, il existe certains codes à ne pas ignorer. La plupart des éditeurs demandent l'un de ces sombres papiers.

Synopsis

Celui-ci, je vous le dis tout de suite, c'est le plus casse-pieds, pour être polie.
Il s'agit de raconter votre roman en une page, voire une et demi. Et vous devez absolument dévoiler la fin. 
Le but de l'exercice n'est pas d'employer de grands et jolis mots, mais de résumer au plus efficace votre livre. 
Petit conseil : résumez chaque chapitre en deux ou trois phrases, puis accolez le tout sur votre page synopsis. Il n'y a généralement plus qu'à fignoler les enchaînements de phrases et à préciser deux ou trois choses importantes. 
Gardez en tête qu'il est indispensable de présenter les personnages importants, et de noter tous les rebondissements de votre histoire. Le lecteur doit pouvoir rapidement comprendre où vous voulez en venir, et comment l'intrigue se dénoue.

Résumé

Alors oui, un synopsis est un résumé, et un résumé est un synopsis. Je sais, c'est complètement désorientant tout ça ! 
Je vais vous aider à comprendre la différence : un résumé doit tenir sur une demi-page (une grosse, si besoin). Et vous ne devez pas dévoiler la fin cette fois. Le but étant davantage de donner envie à l'éditeur, plus que de lui raconter l'histoire en détails.
C'est un peu le quatrième de couverture d'un bouquin.
Pour écrire un résumé, mettez-vous à la place d'un lecteur. Quel texte vous attirerait ? Résumez rapidement le sujet de votre bouquin, tout ça avec de jolis mots bien sentis, et faites en sorte d'attirer le lecteur par l'originalité de votre histoire ou de votre style d'écriture. 

Pitch

Un pitch, ce n'est pas un gâteau pour judoka, mais un petit exercice plus délicat qu'il n'y parait.
Le pitch, c'est un résumé de votre histoire en deux lignes. 
_ Eh ! C'est quoi ces con**** ?!!
Noooon pas de quoi s'agacer, enfin si, un peu ! 
Parce que résumer un roman de 450 pages en deux ou trois lignes, c'est carrément de la torture.
Ne cherchez surtout pas trop longtemps, peu de maisons demande un pitch. Si elles en demandent un, tâchez de trouver une phrase accrocheuse, un truc qui fait envie, qui garde le mystère, et qui fait penser que votre roman déchire. 
Exemple : si c'est un policier, faites un truc du genre "Un gardien de prison trop honnête. Un détenu psychopathe. Un cadavre sans tête. Un lien puissant réunit ces trois hommes, mais lequel ?"
C'est ça un pitch.

Lettre d'intention

Certaines maisons d'édition vous demanderont cette fameuse lettre. Souvent, elles vous font télécharger un formulaire sur leur site et vous demandent de le renvoyer avec votre manuscrit, la lettre d'intention comporte à peu près les mêmes informations que ces formulaires.
Que dire dans cette lettre ?
Déjà, regardez bien si l'éditeur précise ce qu'il souhaite y voir apparaitre, souvent, c'est le cas.
Ils veulent une biographie, un résumé, et parfois une description de vos personnages, ils vous demandent aussi de résumer l'intrigue principale, puis secondaire, et de révéler le dénouement.
L'éditeur saura vous dire ce qu'il veut sur cette lettre d'intention.

Biographie

Comme son nom l'indique, l'éditeur veut vous connaître. Cela doit être concis, il n'a pas besoin de savoir que votre grand-mamy Nadine vous a  insufflé le goût de l'écriture grâce à sa collection de Proust. Parlez de vous simplement, sans vous survendre, sans minimiser votre talent non plus.
Dites ce que vous faites dans la vie, votre âge, depuis combien de temps vous écrivez, si vous avez d'autres romans ou si vous avez l'intention d'en écrire d'autres, parlez de votre style littéraire de prédilection, etc... Que ça n'excède pas quelques lignes toutefois. L'éditeur risque de vite passer à autre chose.

L'éditeur ne précise rien

Eh oui, ça arrive aussi ! Des éditeurs pas re-lou qui vous donnent une adresse mail où adresser votre manuscrit, et qui ne demandent rien d'autre. 
Trop beaux pour être vrais ?? Un peu.
La vérité, c'est qu'ils prendront davantage la peine de lire votre manuscrit si vous avez pensé à joindre une lettre de présentation du roman. Vous pouvez aussi joindre un synopsis, même s'ils n'en demandent pas, on ne sait jamais !
La lettre de présentation ? C'est un condensé de tous les documents précédents. J'y mets mon résumé, ma bio, et parfois quelques lignes de pourquoi j'ai écrit ce roman (ça dépend du roman). Formules de politesse, et voilà !

Je crois que j'ai fait le tour de toutes les sympathiques exigences de nos amis éditeurs.Si vous avez des questions, n'hésitez pas !! Bon courage !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire